lundi 5 décembre 2011

Interviewé sur ITespresso pour mon livre "Silicon Valley / Prédateurs Vallée ?"


J'ai été interviewé aujourd'hui par Philippe Guerrier sur ITespresso au sujet de mon livre "Silicon Valley / Prédateurs Vallée ?"

Quelques extraits :

il est enfin reconnu ce que beaucoup d’experts soutiennent depuis longtemps : « Facebook est l’entreprise la plus terrible dans le monde quand il s’agit de la vie privée », comme me l’a expliqué Chip Pitts, avocat international, militant des droits de l’homme,qui enseigne les droits de l’homme et les affaires internationales à Stanford et Oxford et que j’ai interviewé pour mon livre.


la CNIL française se demande encore quel droit s’applique à Facebook, alors qu’en Allemagne, le Commissaire à la protection des données du land de Hambourg a obtenu en janvier 2011 un recul du réseau social : les Allemands peuvent empêcher Facebook d’utiliser leurs carnets d’adresses (que l’on communique à Facebook en s’inscrivant sur ce site et lorsqu’on lui demande de nous aider à identifier, à partir de notre carnet d’adresses mails nos amis déjà présents) pour recruter de nouveaux utilisateurs.


On sait que Facebook aimerait bien pouvoir analyser les 250 millions de photos qui sont publiées quotidiennement sur son site, pour en analyser le contexte (soirée de fête, travail, vacances…) ou repérer les marques de boissons, de voitures, etc. qui y apparaissent et pouvoir ainsi  nous envoyer des publicités encore plus ciblées


http://www.itespresso.fr/jacques-henno-predateurs-silicon-valley-facebook-a-menti-au-moins-sept-fois-a-ses-utilisateurs-49109.html

Aujourd'hui sur la Radio Suisse Romande, pour parler de mon livre "Silicon Valley / Prédateurs Vallée ?"


J'étais aujourd'hui l'invité du 12H30 sur la Radio Suisse Romande, pour parler de mon dernier livre "Silicon Valley / Prédateurs Vallée ?".
Vous pouvez réécouter mon intervention sur le site consacré à cette émission, à la date du 5 décembre :
http://www.rsr.ch/#/la-1ere/programmes/l-invite-du-12h30/

mercredi 16 novembre 2011

Nouveau livre : Silicon Valley / Prédateurs Vallée ?

Silicon Valley / Prédateurs Vallée ? 
Ou comment Apple, Facebook, Google et les autres s'emparent de nos données
Editions Télémaque, 124 pages, novembre 2011, 13,50 euros

La Silicon Valley serait-elle devenue la Vallée des Prédateurs ?

Google enregistre tout ce que nous consultons à partir de son moteur de recherche et peut nous suivre à la trace sur les sites Internet dont il gère la publicité.


«Google pourrait bientôt en savoir plus sur nous que la CIA et le fisc réunis : la surface de notre chambre à coucher, les livres que nous achetons, les messages que nous échangeons, ce que nous sommes susceptibles de penser avant de prendre une décision», prédit Robert Darnton, professeur émérite à l'université de Princeton, président de la bibliothèque de l'université d'Harvard.

Facebook peut repérer ses utilisateurs qui arrivent sur n'importe quelle page Internet doté d'un bouton «J'aime».


« Facebook est l'entreprise la plus terrible dans le monde quand il s'agit de la vie privée», prévient Chip Pitts, avocat international, qui enseigne les droits de l’homme et les affaires internationales à Stanford et Oxford.

Dans cette enquête réalisée en Californie et en France, Jacques Henno explique comment les entreprises de la Silicon Valley sont véritablement en train de siphonner nos données. Elles mettent tout en œuvre pour accumuler des informations sur chacun d'entre nous. Elles s'en servent pour nous envoyer des publicités extrêmement ciblées, nous vendre des produits ou surveiller nos achats… et du même coup garder un œil sur notre vie privée ! Où va s'arrêter cette collecte d'informations de plus en plus insidieuse et insatiable ? Pouvons-nous y résister ?

Que va-t-il se passer quand, demain, les entreprises de la Silicon Valley auront accès à notre ADN ?

Et quand, en France, les partis politiques, utilisant peut-être les outils mis au point par RapLeaf, une entreprise de San Francisco, pourront nous envoyer des messages ciblés en fonction de nos centres d'intérêt ?

Une enquête fouillée, une livre de prospective socio-économique, des conseils pratiques… à lire de toute urgence. Avant qu'il ne soit trop tard, pour vous et pour vos enfants !


SOMMAIRE DU LIVRE


Cliquez ici pour lire le sommaire complet du livre


SOURCES DU LIVRE




Cliquez ici pour consulter les sources qui ont été utilisées pour rédiger cette enquête.



OU ACHETER CE LIVRE ?










SUPPLEMENTS INTERNET AU LIVRE



Cliquez ici pour accéder à plus d'informations sur l'histoire de la Silicon Valley, Google, Facebook, Yahoo!, les cookies, la législation américaine…


ERRATA


Cliquez ici pour accéder au descriptif des deux coquilles que comporte cet ouvrage.

mercredi 9 novembre 2011

Errata / Livre "Silicon Valley / Prédateurs Vallée ?"


Mon livre comporte deux coquilles :



P. 16, le texte consacré à la photo sur les «maîtres du monde» comporte une erreur.


A peu près aux deux-tiers de cette page, à la place de :

«Les spécialistes reconnaîtront sur la gauche - verre levé le plus haut – John Doerr, le patron de Cisco Systems, qui fabrique des routeurs, serveurs et autres pièces maîtresses des réseaux informatiques, indispensables au bon fonctionnement d’Internet.»


merci de lire :
«Les spécialistes reconnaîtront sur la gauche - verre levé le plus haut – John Chambers, le patron de Cisco Systems, qui fabrique des routeurs, serveurs et autres pièces maîtresses des réseaux informatiques, indispensables au bon fonctionnement d’Internet.»

John Doerr n'est évidemment pas le patron de Cisco, mais associé chez Kleiner Perkins Caufield & Byers, un cabinet de capital-risque de la Silicon Valley.

Sur la photo, la personne située de l'autre côté de la table par rapport à Barack Obama, avec le verre levé le plus haut, est bien John Chambers, le patron de Cisco. A sa gauche, se trouve John Doerr.

Toutes nos excuses à nos lecteurs et aux personnes concernées.

http://www.domoclick.com/metiers-emplois-creation-dentreprises/quand-barack-obama-reuni-en-californie-les-12-patrons-us-des-groupes-high-tech-du-monde-ils-parlent-deducation/


Une copie de la photo prise par Pete Souza, le photographe de la MaisonBlanche, est téléchargeable sur Flickr.com :


avec cette légende :

President Barack Obama joins a toast with Technology Business Leaders at a dinner in Woodside, California, Feb. 17, 2011.
(Official White House Photo by Pete Souza)
This official White House photograph is being made available only for publication by news organizations and/or for personal use printing by the subject(s) of the photograph. The photograph may not be manipulated in any way and may not be used in commercial or political materials, advertisements, emails, products, promotions that in any way suggests approval or endorsement of the President, the First Family, or the White House.





P. 36, à peu près à la moitié de la page, à la place de :



«Pour l’instant, à l’exception de quelques alertes par-ci, par-là, avec, en particulier, Google Street View, la firme de Cupertino a été relativement épargnée par le phénomène.»

merci de lire :
«Pour l’instant, à l’exception de quelques alertes par-ci, par-là, avec, en particulier, Google Street View, la firme de Mountain View a été relativement épargnée par le phénomène.»












vendredi 4 novembre 2011

Une vidéo expliquant le fonctionnement de la publicité comportementale






video



Cette vidéo a été réalisée à partir d'un schéma qui m'a demandait plusieurs jours d'enquêtes.


Pour l'établir, j'ai interviewé, entre autres :


• Marie Delamarche, directrice déléguée du SRI (Syndicat des Régies Internet), Paris ;

• Edouard Dinichert , Head of Media  France, 24/7 Real Media, Paris ;

• Sébastien Etorre, directeur des opérations chez Specific Media, une entreprise spécialisée dans la publicité en ligne, Paris ;

• Grégory Gazagne, directeur général France et Europe du Sud de Criteo, agence spécialisée dans le retargeting, Paris ;

• Jérôme de Labriffe, président, IAB (Internet Advertising Board) France, Paris ;

• Stew Langille, directeur marketing, Mint, Mountain View, Silicon Valley ;

• Alain Lévy, président, Weborama, Paris.


J'avais, bien entendu, demandé à pouvoir interviewer des représentants de Google France, pour qu'ils puissent m'expliquer le fonctionnement de la publicité ciblée chez Google. Après avoir été accepté, cet entretien a été annulé la veille du rendez-vous et a été remplacé par des questions écrites que j'ai dû envoyer par courrier électronique.

Vous trouverez ci-dessous (du plus récent au plus ancien) les mails que j'ai échangés pendant deux mois et demi avec le service de presse de Google France (les adresses et numéros de téléphone de mes interlocuteurs ont été masqués).


-----
De : Helene Barrot
À : Jacques Henno
Envoyé le : Lundi 2 Mai 2011 18h30
Objet : Re: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley



Monsieur,

Merci pour votre email.

Je vous confirme qu'il m'est effectivement impossible de valider ces deux schémas. Néanmoins je reste à votre entière disposition pour toute question sur nos outils et notre système publicitaire, comme j'ai pu l'être ces deux derniers mois (cf long échange de mails ci-dessous). 

Bien cordialement,

Hélène


On Mon, May 2, 2011 at 6:04 PM, Jacques Henno  wrote:
Bonjour,


Ces quelques mots pour faire suite à votre mail du 20 avril dernier, et à vos messages sur mon portable des 21 avril et 29 avril.


J'ai bien noté en particulier votre dernier message sur mon portable, le 29 avril. Je cite «Je ne suis pas en mesure de votre donner un retour complet et compréhensif sur ces deux graphiques » […] ils impliquent des simplifications qui peuvent être mal comprises. On a du mal, vraiment, à vous donner un retour. Je ne peux pas valider les deux graphiques. J'essaie toujours de vous trouver deux autres graphiques alternatifs.»


Pouvez-vous simplement me dire si les deux graphiques que je vous ai soumis contiennent des erreurs ? Si, oui, lesquelles ?


D'avance, merci de votre compréhension et de votre aide.

Bien cordialement,
Jacques Henno
xxxxxxxxx
www.henno.com (Les Nouvelles Technologies et Nous)
www.nosenfants.fr (Nos Enfants et les Nouvelles Technologies)
www.tousfiches.com (Vie Privée et Nouvelles Technologies)
www.facebook.com (Jacques Henno sur Facebook)
www.lesconfs.net (Les Conférences de Jacques Henno)







De : Helene Barrot
À : Jacques Henno
Envoyé le : Mer 20 avril 2011, 20h 43min 20s
Objet : Re: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley


Bonsoir,


Je voulais simplement vous confirmer que j'ai bien reçu les schémas. Nous les avons étudiés, discutés, débattus cet après-midi en interne. Je crois nous allons essayer de vous en proposer de nouveaux. Je vous appelle dans la matinée pour en discuter de vive voix.

Cordialement,

Hélène


On Tue, Apr 19, 2011 at 4:02 PM, Jacques Henno  wrote:
Bonjour,

Merci de votre réponse.

Oui, c'est plus clair.

Vous trouverez en pièce jointe un document PDF contenant deux schémas à travers lesquels j'ai essayé de résumer ce que j'ai compris du fonctionnement de la publicité comportementale chez Google.

Merci de me dire s'il y a des erreurs.

Une nouvelle fois, merci de votre aide.

Bien cordialement,

Jacques Henno
xx xx xx xx xx
www.henno.com (Les Nouvelles Technologies et Nous)







De : Helene Barrot
À : Jacques Henno
Envoyé le : Mar 19 avril 2011, 14h 42min 30s
Objet : Re: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley


Bonjour,


Pardonnez ce retard mais j'étais en déplacement à l'étranger pendant quelques jours.

Votre phrase implique de l'annonceur ait accès aux adresses IP, ce qui est incorrect. En effect, l'annonceur n'a aucun accès à ces adresses IP. Il peut nous demander d'effectuer un ciblage géographique au niveau d'une ville ou d'une région en plus du ciblage par centre d'intérêt, mais n'aura pas accès aux adresses IP des utilisateurs de cette zone.

Donc, il est impossible pour un annonceur de dire, "je veux cibler les adresses IP situées entre 111.222.333.000 et 111.222.333.444". Mais il peut nous demander de cibler les gens dans une région particulière qui s'intéressent à un sujet/thème particulier. Il n'aura alors accès ni à l'adresse IP ni aux sites visités par les internautes. 



Est-ce plus clair ainsi?

Cordialement,

Hélène


On Wed, Apr 13, 2011 at 6:42 PM, Jacques Henno  wrote:
Bonsoir,

Merci de votre réponse.

Est-ce à dire que, dans le cadre d'une publicité ciblée par centre d'intérêt, l'annonceur peut, en plus, cibler les utilisateurs par leur localisation géographique, grâce à l'adresse IP ?
 
D'avance, merci de votre aide.

Bien cordialement,
 
Jacques Henno
xx xx xx xx xx
www.henno.com (Les Nouvelles Technologies et Nous)






De : Helene Barrot
À : XXXX@XXXX
Envoyé le : Jeu 7 avril 2011, 19h 14min 28s
Objet : Re: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley


Bonsoir, 


Alors, pour clarifier, l'IP adresse n'est utilisée ni pour la construction des listes Remarketing ni pour la publicité ciblée par centre d'intérêts. L'IP sert uniquement lorsque l'annonceur veut cibler des utilisateurs en fonction de leur localisation géographique.
Pour la publicité par centres d'intérêt, nous utilisons des cookies placés dans les navigateurs. L'adresse IP du navigateur est bien référencée dans le cookie mais nous n'utilisons pas l'adresse IP pour déterminer les intérêts de l'utilisateur. Ce qui importe pour déterminer les centres d'intérêts sont les pages des sites du réseau display Google visitées.

Désolée pour la confusion, j'espère que cet éclairage répond à vos questions.

Très cordialement,

Hélène





On Wed, Apr 6, 2011 at 7:28 PM, Helene Barrot  wrote:
Bonjour,

J'ai bien recu votre email, j'attends simplement des clarifications de nos specialistes sur ces questions techniques. Je reviens vers vous rapidement.

Tres cordialement,

Helene

 


De : Jacques Henno [mailto:XXXX@XXXX] 
Envoyé : Wednesday, April 06, 2011 12:23 PM


À : Helene Barrot  
Objet : Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley  
Bonsoir,

Juste quelques mots pour m'assurer que vous avez bien reçu mon dernier message (voir ci-dessous).

D'avance, merci de votre aide.

Bien cordialement,
 
Jacques Henno
XX XX XX XX
www.henno.com (Les Nouvelles Technologies et Nous)







De : Jacques Henno <XXXX@XXXX>
À : Helene Barrot <XXXX@XXXX>
Envoyé le : Ven 1 avril 2011, 15h 38min 44s
Objet : Re : Re : Re : Re : Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley

Bonjour,

Merci de ces informations.

Malheureusement, aucun des documents envoyés, ou que vous me suggérez de visiter, ne semble répondre à ma dernière question, qui, elle-même, reprenait un de vos précédents éléments de réponse :


Voici la question que je vous posais : Dans votre dernière réponse, vous expliquez que "La publicité ciblée par centres d’intérêt est liée au navigateur ainsi qu’à l’adresse IP de ce navigateur". Comment est récupéré l'adresse IP et quelles informations donnent-elles ?

D'avance, merci de votre aide.

Bien cordialement,
 
Jacques Henno
xx xxx xxx 
www.henno.com (Les Nouvelles Technologies et Nous)







De : Helene Barrot <XXXX@XXXX>
À : Jacques Henno <XXXX@XXXX>
Envoyé le : Mar 29 mars 2011, 18h 05min 08s
Objet : Re: Re : Re : Re : Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley
 Bonjour,


Voici des éléments de réponses ci-dessous, 

Très cordialement,

HB
On Tue, Mar 29, 2011 at 3:57 PM, Jacques Henno  wrote:
Bonjour,

Désolé de vous déranger à nouveau, mais j'ai encore quelques questions :

• si j'ai bien compris Google diffuse des publicités comportementales (encore appelées "ciblées par centres d'intérêt) uniquement sur le "Réseau Display de Google". Qu'est-ce qu'exactement que le "Réseau Display de Google" ? Combien de sites font partie du "Réseau Display de Google" ?
Anciennement appelé Réseau de contenu Google, le Réseau Display de Google comprend un ensemble de sites Web qui se sont associés à Google (partenaires du Réseau Display), YouTube, ainsi que des sites Google spécifiques qui diffusent des annonces AdWords.

On compte aujourd'hui plus de 2 millions de sites partenaires au sein du réseau.
Je vous conseille grandement d'aller visiter notre site d'information sur le Réseau Display de Google: http://adwords.google.com/support/aw/bin/topic.py?hl=fr&topic=16016

• chez Google, les publicités comportementales reposent sur la technologie DoubleClick (dans votre dernière réponse, vous parlez de cookie DoubleClick). Où puis-je avoir plus d'information sur les adservers DoubleClick ? Si j'ai bien compris, les adservers sont au cœur de la publicité comportementale.

Vous trouverez bcp d'info sur DoubleClick sur le site dédié: http://www.google.fr/doubleclick/
La plateforme d'ad serving DoubleClick pour les annonceurs s'appelle DoubleClick for Advertisers (DFA). Voir: http://www.google.fr/doubleclick/advertisers/dfa.html.
Celle pour les éditeurs s'appelle: DART for Publishers. Voir: http://www.google.fr/doubleclick/publishers/dart.html

• A quoi sert le cookie "Google Analytics" ?
Voici tout d'abord une présentation vidéo de Google Analytics: http://www.google.com/intl/fr/analytics/tour.html
Google Analytics n'est pas un Cookie, mais un outil de mesure et d'analyse conçu par Google. Il utilise des cookies internes pour garantir un suivi fiable et protéger la confidentialité des visiteurs.

• Dans votre dernière réponse vous expliquez que "La publicité ciblée par centres d’intérêt est liée au navigateur ainsi qu’à l’adresse IP de ce navigateur". Comment est récupéré l'adresse IP et quelles informations donnent-elles ?
Voici ci-dessous une explication détaillée de notre utilisation des cookies pour la publicité ciblée par centre d'intérêt. Je vous invite à aller aussi consulter ce site dédié: http://www.google.fr/intl/fr/privacy/ads/privacy-policy.html. Si toutefois tout cela ne répondait pas à vos questions, n'hésitez pas à me recontacter.

..............

Lorsque nous diffusons une annonce sur une page que vous affichez, nous pouvons placer un cookie dans votre navigateur. Un cookie est un fichier texte contenant une suite aléatoire de chiffres et de lettres, qui forme un pseudonyme servant à identifier votre navigateur, mais ne permettant pas de vous identifier personnellement. Nous utilisons des cookies, des balises Web et d’autres technologies afin d’enregistrer des informations sur les annonces affichées dans votre navigateur et celles sur lesquelles vous cliquez, ainsi que sur d’autres actions que vous effectuez sur nos sites et services. Les cookies nous permettent de vous proposer les annonces les plus pertinentes et les plus utiles selon votre profil. La section suivante décrit le fonctionnement de nos cookies dans le cadre de nos services publicitaires et du suivi des conversions, et vous explique comment désactiver cette option pour ne plus recevoir de cookies.

Cookies publicitaires

Cookie DoubleClick sur le Réseau Display de Google

Google utilise le cookie DoubleClick sur les sites de ses partenaires AdSense et dans le cadre de certains services Google afin d’aider les annonceurs et éditeurs à diffuser et à gérer leurs annonces sur le Web. Lorsque vous affichez ou cliquez sur une annonce diffusée sur un site Web que vous consultez, nous pouvons placer le cookie DoubleClick dans votre navigateur. L’identifiant du cookie DoubleClick associé à votre navigateur Web correspond à l’identifiant utilisé lorsque vous accédez à des sites Web qui font appel aux services publicitaires DoubleClick. Si votre navigateur contient déjà un cookie DoubleClick, aucun cookie DoubleClick supplémentaire n’y sera placé.
Pour plus d’informations concernant l’utilisation du cookie DoubleClick dans les services publicitaires DoubleClick, consultez la FAQ sur la confidentialité dans DoubleClick.
Vous pouvez afficher et gérer vos préférences publicitaires ou désactiver la réception du cookie DoubleClick à tout moment, tel que décrit ci-dessous.
Utilisation par Google des informations fournies par le cookie DoubleClick
  • Nous utilisons les informations du cookie publicitaire recueillies sur les sites de nos partenaires AdSense et sur certains sites Google pour :
    • activer les fonctionnalités de diffusion d’annonces suivantes :
      • Limitation du nombre d’expositions : permet d’éviter aux internautes de voir constamment les mêmes annonces ;
      • Filtrage des spams : les cookies figurent parmi les nombreux signaux qui nous permettent d’identifier les clics incorrects (ou les recherches d’annonces) et de protéger ainsi nos annonceurs de toute activité frauduleuse ;
      • Conversions après affichage : cette fonctionnalité fournit aux annonceurs un aperçu du nombre d’internautes qui ont visité leur site Web après avoir vu une annonce, mais sans cliquer dessus ;
      • Publicité ciblée par centres d’intérêt : permet aux annonceurs (dont Google) de diffuser des annonces sur les sites de nos partenaires AdSense et dans le cadre de certains services Google, en fonction de l’activité en ligne et des centres d’intérêt de l’internaute, tels qu’enregistrés par le cookie DoubleClick, et de diffuser ensuite des annonces correspondant au profil de l’internaute après que ce dernier a quitté le site Web de l’annonceur.
    • vérifier et analyser les données (et effectuer des recherches dans celles-ci) pour gérer, protéger et améliorer nos services ;
    • garantir que nos technologies de diffusion d’annonces fonctionnent correctement ; et
    • développer de nouveaux services.
    Les informations du cookie publicitaire décrites plus haut sont mises à la disposition des annonceurs et des éditeurs qui utilisent nos services publicitaires. En outre, Google ou ses clients (annonceurs et éditeurs) peuvent utiliser des balises Web conjointement au cookie DoubleClick de façon à recueillir des informations concernant votre visite sur le site Web et votre exposition à une publicité particulière.
    Google ne combine pas les informations du cookie DoubleClick recueillies sur les sites de nos partenaires AdSense ou dans le cadre de services Google utilisant ce cookie avec :
    • les informations permettant de vous identifier personnellement sans votre accord préalable ; ni avec
    • les informations recueillies par les clients de services publicitaires DoubleClick sans leur autorisation explicite. Si le client l’autorise explicitement, Google peut utiliser et combiner ces informations uniquement en accord avec les Règles de confidentialité Google.
  • Gestion de vos préférences pour les annonces
    Google s’efforce en permanence de vous proposer des publicités pertinentes et utiles. En fonction de l’activité sur les sites de nos partenaires AdSense et des services Google utilisant le cookie DoubleClick, nous pouvons associer ce cookie à des catégories de centres d’intérêt pertinentes. Google utilise ensuite ces catégories pour afficher des annonces par centres d’intérêt sur ces sites. Google n’associe aucune catégorie de centres d’intérêt sensible au cookie DoubleClick (telle que les catégories basées sur l’origine ethnique, la religion, l’orientation sexuelle, la santé ou l’argent) et ne prend pas en compte ces catégories lors de la diffusion d’annonces par centres d’intérêt.
    Dans le gestionnaire de préférences pour les annonces, vous pouvez afficher, modifier et ajouter des informations concernant les catégories que nous utilisons pour vous proposer des publicités ciblées par centres d’intérêt. Vos préférences pour les annonces seront prises en compte sur l’ensemble des sites de nos partenaires AdSense et des services Google qui ont recours au cookie DoubleClick pour la diffusion d’annonces pertinentes.
  • Désactivation du cookie DoubleClick
    À tout moment, vous pouvez choisir de désactiver le cookie DoubleClick.
    Si vous désactivez le cookie DoubleClick, les annonces affichées dans votre navigateur par notre technologie de diffusion d’annonces ne seront pas diffusées sur la base des informations fournies par ce cookie. Une fois désactivé, votre cookie DoubleClick ne sera plus identifié de manière unique. Il est possible que d’autres options de personnalisation ne soient plus disponibles sur les sites de certains partenaires AdSense et services Google utilisant le cookie DoubleClick. Par exemple, nous ne serons peut-être plus en mesure d’empêcher la diffusion répétée d’une même annonce dans votre navigateur.
    Tant que le cookie DoubleClick désactivé est présent dans votre navigateur, aucun autre cookie DoubleClick n’est placé dans celui-ci par Google.
    Grâce à un outil créé par la Network Advertising Initiative (NAI), dont Google est membre, vous pouvez désactiver plusieurs cookies de réseaux et de serveurs publicitaires tiers simultanément.
  • Conservation de votre cookie désactivé
    Les cookies de votre navigateur, et notamment le cookie DoubleClick, peuvent être effacés lors de l’achat d’un nouvel ordinateur, de l’installation d’un nouveau navigateur, de la suppression ou de toute autre modification du fichier des cookies de votre navigateur (y compris lors de la mise à niveau de certains navigateurs). Google propose un certain nombre d’options vous permettant de conserver votre cookie désactivé.

Cookie de suivi des conversions

Google utilise également un cookie pour évaluer les performances publicitaires des annonceurs qui ont activé le suivi des conversions sur Google et les sites Web de ses partenaires AdSense. Le cookie de suivi des conversions est activé lorsqu’un internaute clique sur une annonce diffusée par Google et pour laquelle l’annonceur a activé le suivi des conversions. Ce cookie a une durée de vie de 30 jours et ne permet pas d’identifier personnellement les internautes. Si le cookie n’a pas encore expiré alors que l’internaute consulte certaines pages du site Web de l’annonceur, ce dernier et Google sont alors en mesure de savoir que l’internaute a cliqué sur l’annonce pour accéder à la page correspondante. Chaque annonceur est associé à un cookie distinct. Il est donc impossible d’effectuer le suivi d’un même cookie sur plusieurs sites Web d’annonceurs.
  • Utilisation par Google des informations fournies par le cookie de suivi des conversions
    Nous utilisons les informations recueillies par le cookie de suivi des conversions afin de fournir aux annonceurs qui ont activé le suivi des conversions un ensemble de statistiques sur les conversions. Les annonceurs peuvent ainsi connaître le nombre total d’internautes qui ont cliqué sur leur annonce avant d’accéder à une page contenant une balise de suivi des conversions. En revanche, ils n’ont accès à aucune information permettant d’identifier personnellement ces internautes.
  • Désactivation du cookie de suivi des conversions
    Pour désactiver les cookies de suivi des conversions, vous pouvez paramétrer votre navigateur de manière à bloquer les cookies provenant du domaine googleadservices.com.

Règles de confidentialité des autres annonceurs et éditeurs

Google exige de ses clients qui affichent des annonces Google qu’ils respectent l’ensemble des lois applicables, notamment les lois relatives à la protection des données qui imposent la publication de règles de confidentialité. Nous encourageons tous les internautes à consulter les règles de confidentialité des sites qu’ils visitent afin de prendre connaissance des pratiques de ces sites concernant le traitement des données personnelles.

A nouveau, merci d'avance pour votre aide.

Cordialement,

Jacques Henno
xx xx xx xx xx






De : Helene Barrot

À : Jacques Henno
Envoyé le : Mer 9 mars 2011, 12h 42min 47s
Objet : Re: Re : Re : Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley


A votre dispo si il reste d'autres points à éclaircir.


Best,

HB
On Wed, Mar 9, 2011 at 12:39 PM, Jacques Henno  wrote:
Bonjour,

Bien reçu, merci !
 
Jacques Henno
XX XX XX XXX







De : Helene Barrot

À : Jacques Henno
Cc : Clement Wolf
Envoyé le : Mer 9 mars 2011, 12h 31min 19s
Objet : Re: Re : Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley


Bonjour, 


Voici des éléments de réponse, en bleu, ci-dessous. 

Très cordialement,

Hélène


• la Cnil, feu le Forum des Droits sur Internet et l'IAB, mais aussi vous-même, dans la réponse que vous m'avez envoyée, distinguez plusieurs types de publicités ciblées : publicité contextuelle, publicité personnalisée, publicité comportementale et "retargeting". Or dans les informations que vous m'avez envoyées le 2 mars, vous ne décrivez, si j'ai bien compris, que le fonctionnement de la publicité comportementale. D'où deux questions : comment fonctionne la publicité contextuelle chez Google ? Google utilise-t-il le "retargeting" ?

La publicité contextuelle chez Google est la publicité liée au contenu de la page affichée.

Oui, Google utilise le retargeting, qui consiste à cibler la publicité en fonction des précédentes visites d’un internaute sur certains sites web. Ainsi, si un internaute aime voyager et consulte régulièrement des sites de voyages, il verra probablement davantage d’annonces sur les vacances et les offres de voyages lorsqu‘il naviguera sur le web.  

• Dans votre réponse, vous indiquez que Google a créé un plug-in navigateur open source qui conserve les paramètres d’opt-out même si l'internaute supprime ses cookies. Où peut-on trouver ce plug-in

Vous pouvez télécharger ce plug-in à l'adresse suivante: http://www.google.com/ads/preferences/html/opt-out.html?hl=en 

• Le navigateur Google Chrome permet de synchroniser plusieurs navigateurs Google Chrome utilisés sur différents ordinateurs appartenant à une même personne ou à une même famille. Quelles sont les conséquences de cette synchronisation sur les cookies et plus largement sur le ciblage publicitaire ?

La publicité ciblée par centres d’intérêt est liée au navigateur ainsi qu’à l’adresse IP de ce navigateur. Le cookie publicitaire ne sera pas synchronisé sur plsuieurs navigateurs Chrome utilisés sur des ordinateurs différents.

• Google collecte-t-il toutes les NPII (Non Personally Identifiable Information) possibles sur tout le monde ou s'impose-t-il des limites ? Les données qualifiantes et anonymes sensibles (préférences politiques, philosophiques religieuses, les origines ethniques ou raciales, l'appartenance syndicale, la santé ou l'orientation sexuelle des internautes - selon la définition de l'IAB France) sont-elles collectées?

Google n'associe pas les cookies à des centres d'intérêt sensibles (en rapport notamment avec l'appartenance ethnique, la religion, l'orientation sexuelle, la santé ou toute donnée sensible d'ordre financier) et n'utilisera pas ces catégories pour présenter des annonces par centres d'intérêt.

Les Règles de confidentialité Google décrivent notre méthode de traitement des informations personnelles des utilisateurs des produits et services Google, y compris les informations recueillies lors de l’utilisation de nos services publicitaires. En outre, les Règles de confidentialité applicables aux annonces Google et au Réseau Display de Google, ainsi que les avis de confidentialité propres aux différents services Google, décrivent les pratiques en matière de confidentialité que nous appliquons à nos services publicitaires. Google propose aussi des services de publicité display par le biais de DoubleClick. Pour plus d’informations, consultez nos pratiques en matière de confidentialité concernant les produits publicitaires DoubleClick. Pour en savoir plus sur la démarche de YouTube en matière de publicité, consultez la page Vous et la publicité YouTube



• Les données sur les mineurs sont-elles collectées ? 

Le cookie DoubleClick ne connait pas l’âge de la personne utilisant le navigateur. Il associe simplement des categories d’intérêt et des estimations démographiques sur l’utilisateur d’un navigateur particulier.

Les catégories démographiques fonctionnent de la même manière  que les categories ‘d’intérêt’ – il s’agit d’estimations basées sur l’historique de navigation à travers le Réseau Display de Google.

Par ailleurs, il n’existe pas de catégorie pour les moins de 18 ans. La publicité ciblée par centre d’intérêt ne permet donc pas aux annonceurs de cibler spécialement les mineurs.

• Google s'impose-t-il des limites comme, par exemple, ne pas envoyer de publicité comportementale aux moins de dix-huit ans voulant maigrir ?

Il n’existe pas de catégorie “mineurs/ - de 18 ans” dans notre système de publicité ciblée par centre d’intérêt (les catégories démographiques commencent à partir de 18 ans et plus). Les annonceurs ne peuvent donc pas choisir de cibler des internautes ayant moins de 18 ans. Ils peuvent utiliser le ciblage par centre d’intérêt pour:
1)    cibler des internautes ayant vu leur publicité dans le passé
2)    cibler ceux ayant certains domaines intérêts particuliers (comme l’automobile ou le sport)
3)    cibler démographiquement les internautes de plus de 18 ans




On Fri, Mar 4, 2011 at 5:36 PM, Jacques Henno <XXXX@XXXX wrote:
Bonjour,

Comme précisé avant-hier, je reviens vers vous pour quelques questions supplémentaires.

• la Cnil, feu le Forum des Droits sur Internet et l'IAB, mais aussi vous-même, dans la réponse que vous m'avez envoyée, distinguez plusieurs types de publicités ciblées : publicité contextuelle, publicité personnalisée, publicité comportementale et "retargeting". Or dans les informations que vous m'avez envoyées le 2 mars, vous ne décrivez, si j'ai bien compris, que le fonctionnement de la publicité comportementale. D'où deux questions : comment fonctionne la publicité contextuelle chez Google ? Google utilise-t-il le "retargeting" ?

• Dans votre réponse, vous indiquez que Google a créé un plug-in navigateur open source qui conserve les paramètres d’opt-out même si l'internaute supprime ses cookies. Où peut-on trouver ce plug-in ?

• Le navigateur Google Chrome permet de synchroniser plusieurs navigateurs Google Chrome utilisés sur différents ordinateurs appartenant à une même personne ou à une même famille. Quelles sont les conséquences de cette synchronisation sur les cookies et plus largement sur le ciblage publicitaire ?

• Google collecte-t-il toutes les NPII (Non Personally Identifiable Information) possibles sur tout le monde ou s'impose-t-il des limites ? Les données qualifiantes et anonymes sensibles (préférences politiques, philosophiques religieuses, les origines ethniques ou raciales, l'appartenance syndicale, la santé ou l'orientation sexuelle des internautes - selon la définition de l'IAB France) sont-elles collectées ? Les données sur les mineurs sont-elles collectées ? 

• Google s'impose-t-il des limites comme, par exemple, ne pas envoyer de publicité comportementale aux moins de dix-huit ans voulant maigrir ?

• Google s'impose-t-il des limites en termes d'exposition d'un individu à une publicité (principe de "capping") ?

D'avance, merci de votre aide.

Cordialement, 
Jacques Henno
XX XX XX XX XX







De : Helene Barrot <XXXX@XXXX>
À : 

XXXX@XXXX
Cc : Clement Wolf
Envoyé le : Mer 2 mars 2011, 15h 13min 26s
Objet : Re: Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley


Bonjour,

Voici ci-dessous un panorama détaillé de la publicité ciblée chez Google et son fonctionnement technique. J'espère que cela répondra à vos questions. J'ai aussi recueilli pour vous un témoignage de notre Directeur Display et YouTube pour la France que vous pourrez citer et lui attribuer directement.

Je suis à votre disposition pour tout besoin d'info complémentaire,

Très cordialement,

Hélène Barrot





La publicité ciblée chez Google:

Depuis les débuts d’Internet, la publicité a contribué à en financer le contenu. Google estime qu’elle constitue aussi une source d’informations utiles. Aussi nous tenons à ce que ces annonces soient les plus pertinentes possible et c’est pourquoi nous avons plusieurs façons de les positionner. Nous pouvons proposer des annonces contextuelles, liées au contenu de la page affichée, mais aussi des annonces basées sur les catégories d’intérêt, ou en  fonction des précédentes visites d’un internaute sur certains sites web. Ainsi, si un internaute aime voyager et consulte régulièrement des sites de voyages, il verra probablement davantage d’annonces sur les vacances et les offres de voyages lorsqu‘il naviguera sur le web.  

Certaines de ces annonces apparaissent sur des sites web – tels que les sites d’actualités ou les blogs- ayant signé un partenariat publicitaire avec Google. D’autres sont proposées sur notre site de partage de vidéos YouTube. La mention « Annonces Google » vous permet de reconnaître la plupart de ces annonces.   

Comment cela fonctionne

Lorsqu’un internaute visite un site affichant des annonces Google, Google dépose un cookie (une suite de chiffres et de lettres aléatoires) dans son navigateur pour mémoriser ses visites.

Si un grand nombre des sites qu’un utilisateur visite ou des vidéos YouTube qu’il regarde concernent les voyages, Google classe ce numéro de cookie dans la catégorie d’intérêt « voyages ». Et la prochaine fois qu’il visitera des sites affichant de la publicité ciblée sur ses centres d’intérêt, Google reconnaîtra son numéro de cookie et pourra afficher des annonces orientées sur les voyages.

Ce numéro de cookie peut aussi être utilisé pour permettre aux annonceurs d’afficher des publicités en fonction des interactions antérieures de l’internaute avec eux, telles que ses précédentes visites sur leurs sites web. Si, par exemple, vous visitez un site vendant des produits pour animaux de compagnie, vous pourriez voir s’afficher une annonce de ce même site la prochaine fois que vous visiterez d’autres sites affichant des annonces ciblées par centres d’intérêt sur le réseau de sites partenaires de Google.

Protection de la vie privée

Il est important de noter que lorsque l’internaute est exposé à de la publicité ciblée sur ses centres d’intérêt par Google :
· Elle n’est basée sur aucune des informations contenues dans son compte Google, tel que ses emails ou bien ses visites sur des sites au contenu sensible, comme des sites d’informations médicales
· Ce cookie ne révèle pas à Google qui est l’internaute  et ne fournit aucune information personnelle le concernant, telle que son adresse ou son numéro de téléphone
·     Google ne recueille aucune information personnelle et ne la partage pas avec d’autres sans sa permission

Nous avons intégré des fonctionnalités de protection des données des internautes leur permettant de savoir comment Google leur propose les annonces et qui offre de nouveaux moyens innovants pour contrôler les informations liées à leurs cookies.

Lorsqu’un internaute voit une annonce texte ou display de Google sur le site qu’il visite, nous affichons clairement une mention ‘Annonce Google’ sur laquelle il peut cliquer pour en savoir davantage sur la façon dont ces annonces sont générées. Google mentionne déjà  ‘Annonce Google’ sur la plupart des annonces que nous affichons sur les sites de nos partenaires et sur YouTube. Nous nous sommes engagés à améliorer davantage cette couverture en 2009 en étendant la gamme des formats publicitaires et des éditeurs affichant la mention 'Annonce Google' ou à faire figurer d’autres mentions indiquant que la publicité est proposée par Google.

Google permet de modifier les centres d’intérêt associées aux cookies des internautes à l’aide de son Gestionnaire de préférences publicitaires, Ads Preferences Manager. L’utilisateur pourra ainsi personnaliser le type de publicités ciblées par centres d’intérêt qui s’afficheront, afin qu’elles soient encore plus pertinentes pour lui.

Si l’internaute souhaite refuser les cookies de manière permanente, opt-out, Google a créé un plug-in navigateur open source qui conserve ses paramètres d’opt-out même s’il supprime ses cookies. Après cette manipulation, il lui suffit de cliquer sur le bouton de téléchargement et de suivre les instructions pour installer un module sur son navigateur, un plug-in, qui sauvegarde définitivement ces paramètres.


Olivier Raussin, Directeur Display & YouTube de Google France, explique:

« Nous estimons que les publicités sur Internet constituent une source importante
d’informations pouvant mettre les gens en relation avec des produits, services et idées qui  peuvent les intéresser. En rendant ces annonces plus pertinentes et en apportant plus de transparence dans la relation entre internautes et annonceurs, nous pouvons offrir à tous une réelle valeur ajoutée.

Nous pensons pouvoir rendre la publicité sur Internet  encore plus utile en offrant plus d’informations sur les visites des sites. C’est pour cela que nous avons lancé en 2009 la publicité ciblée sur les centres d’intérêt sur YouTube et le réseau de sites partenaires de Google. Ces annonces associent à l’internaute des affinités, telles que le sport, l’automobile, ou encore les animaux de compagnie, en fonction des types de sites visités et des pages vues.  Nous pouvons alors utiliser ces centres d’intérêt pour proposer aux internautes des annonces texte et au format display plus pertinentes. Ainsi, si l’internaute est passionné de voyages et visite de nombreux sites de voyages, Google peut lui proposer davantage d’annonces sur ce domaine.
  

Nous pensons que notre capacité à présenter l’annonce adéquate au bon moment à la personne intéressée continue à s’améliorer à mesure que nous créons et modelons des catégories d’intérêt avec l’aide des internautes et des éditeurs de contenu. Le ciblage par centres d’intérêt crée de nouvelles opportunités pour les marques et les annonceurs recherchant un contact direct et pertinent et aide les éditeurs à mieux monétiser leur contenu sur Internet. Nous pensons que l’écosystème d’Internet bénéficie de cette amélioration de la publicité, d’autant plus que le Gestionnaire de préférences publicitaires,  Ads Preferences Manager, offre aux internautes davantage de transparence, de choix et surtout de contrôle sur les annonces qui leur sont présentées. »





---------- Forwarded message ----------
From: Jacques Henno 
Date: 2011/2/28
Subject: Re : Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley
To: Clement Wolf

Bonjour,

J'ai bien noté que le RDV que vous m'aviez proposé demain à 11H30 était annulé et qu'il ne pourrait être reporté à plus tard.

Voici donc mes questions par écrit, dans le cadre du livre que je prépare pour les éditions Télémaque (contact : xxx xxx ; XX XX XX XX XX) sur les entreprises de la Silicon Valley :

• quelles sont les différentes formes de publicité ciblées utilisées par Google ?

• comment fonctionnent-elles sur le plan technique ?

D'avance, merci de votre aide.

Cordialement,

 
Jacques Henno
XX XX XX XX







De : Clement Wolf
À : Jacques Henno
Envoyé le : Ven 18 février 2011, 17h 28min 26s
Objet : Re: Re : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley


Bonjour Monsieur,


Merci beaucoup pour votre réponse.
Je viens à l'instant d'essayer de vous rappeler afin de vous poser les quelques questions qui me restent au sujet de votre ouvrage, et d'en profiter pour définir un créneau horaire pour votre interview. 

N'hésitez pas à me recontacter d'ici la fin de l'après-midi ou lundi prochain au XX XX XX XX XX, de façon à ce que nous puissions arrêter ensemble ces quelques points. 

Bon weekend,

Clément Wolf



2011/2/18 Jacques Henno 
Bonjour,

Merci de votre message sur mon portable.

Mon livre porte sur les entreprises de la Silicon Valley, leurs origine, leur histoire et leurs différents business models.

La publicité ciblée est de plus en plus utilisée chez Google. Je voudrais connaître les différentes formes de publicités ciblées qui existent et leurs modes de fonctionnement précis (comment fait-on, sur le plan technique, pour afficher une publicité ciblée sur le site web qu'un internaute est en train de consulter ?).

Dites-moi si cela vous suffit ou si vous avez besoin de plus d'information. A votre disposition.

Merci de votre aide.

Excellent WE.

Cordialement,
 
Jacques Henno
XX XX XX XX
www.henno.com (Les Nouvelles Technologies et Nous)








De : Clement Wolf
À : xxxxxx@xxx
Cc : Emmanuelle Flahault-Franc ; Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce
Envoyé le : Jeu 17 février 2011, 12h 31min 51s
Objet : Re: [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley

Bonjour Monsieur,


Quelques mots pour vous confirmer que nous avons bien reçu votre message et que nous vous fournirons une réponse dans le courant de la semaine prochaine - nous souhaitons en effet que l'interview puisse se faire, mais nous attendons des retours de nos speakers quant à leurs disponibilités dans la semaine que vous visez.

A votre disposition dans l'intervalle pour toute question. 

Cordialement,

Clément Wolf



2011/2/17 Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce 
Bonjour Jacques

Clement et Emmanuelle en CC, en charge de la publicite ciblee reviendront vers vous.

Cdt,

Ag







Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce
Google France
Communications Manager
XX XX XX XXX

Sent from the clouds...

 

De : Jacques Henno [mailto:xxxxxx@xxx]
Envoyé : Thursday, February 17, 2011 05:02 AM
À : Anne Gabrielle
Objet : [2] : Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley 
 
Bonjour,

Ces quelques mots pour venir aux nouvelles de ma demande d'ITW chez Google France (voir ci-dessous), que Myriam Boublil vous a transmise.

D'avance, merci de votre aide.

Cordialement,
 
Jacques Henno
XX XX XX XX
www.henno.com (Les Nouvelles Technologies et Nous)







De : Myriam Boublil
À : Jacques Henno
Cc : Anne Gabrielle
Envoyé le : Mar 15 février 2011, 15h 46min 12s
Objet : Re: Demande d'interview chez Google France sur la publicité ciblée, dans le cadre d'un livre sur les entreprises de la Silicon Valley

Bonjour, 

je ne travaille plus en France. Je copie donc ma collègue Anne-Gabrielle, que vous connaissez et pourra vous orienter.

Bien à vous, 
Myriam Boublil
On Tue, Feb 15, 2011 at 5:58 PM, Jacques Henno  wrote:
Bonjour,

Sans doute vous souviendrez-vous de moi : Jacques Henno, journaliste indépendant, spécialiste des nouvelles technologies de l'information.

Je prépare pour les éditions Télémaque (contact : XX XXX ; XX XX XX XX ) un livre sur les entreprises de la Silicon Valley.

Une partie de cet ouvrage portera bien entendu sur les avantages de la publicité en ligne et plus particulièrement de la publicité ciblée.

C'est dans ce cadre que j'aurais souhaité rencontrer un représentant de Google France qui puisse m'expliquer le fonctionnement de la publicité ciblée chez Google.

Idéalement, ce RDV pourrait-il avoir lieu dans la semaine du 28 février au 4 mars ?

D'avance, merci de votre compréhension et de votre aide.

Cordialement,
 
Jacques Henno
XX XX XX XX XX
www.henno.com (Les Nouvelles Technologies et Nous)








--
Myriam Boublil
Head of Communications and Public Affairs,  Google Southeast Asia
We're hiring! http://www.google.com.sg/intl/en/jobs/singapore/markcomm/index.html


This email may be confidential or privileged.  If you received this communication by mistake, please don't forward it to anyone else, please erase all copies and attachments, and please let me know that it went to the wrong person.  Thanks





--
Clément Wolf

Corporate Communications & Public Affairs
Google France XX XXX  (Ligne presse)


XX XXXX  (Ligne directe)
XX XXXXX XXX  XXXX
http://www.google.fr/intl/fr/press/


Retrouvez nos actu sur le blog Google France!






--
Clément Wolf

Corporate Communications & Public Affairs
Google France XX XXX XXX (Ligne presse)


XX XXX XXX  (Ligne directe)
XX XXXXX XXX  XXXX
http://www.google.fr/intl/fr/press/


Retrouvez nos actu sur le blog Google France!






--
Clément Wolf

Corporate Communications & Public Affairs
Google France XXX XXXX (Ligne presse)


XX XXXX XXX (Ligne directe)
XX XXX XXX
http://www.google.fr/intl/fr/press/


Retrouvez nos actu sur le blog Google France!





-- 


Hélène Barrot
Communications and Public Affairs
Tel : +33 X XX XX

Portable: +33 XX XXX XX X
Google France XX XXXX XXXX

---------------------------



Cet email est peut-être confidentiel ou d'accès privilégié. Si vous n'êtes pas le destinataire de cet e-mail, merci de ne le communiquer à personne, d'en supprimer toutes les copies et pièces jointes et de me faire savoir qu'il est parvenu à un mauvais destinataire. Merci.

If you received this communication by mistake, please don't forward it to anyone else (it may contain confidential or privileged information), please erase all copies of it, including all attachments, and please let the sender know it went to the wrong person. Thanks.



-- 


Hélène Barrot
Communications and Public Affairs
Tel : +33 X XX XX

Portable: +33 XX XXX XX X
Google France XX XXXX XXXX

---------------------------



Cet email est peut-être confidentiel ou d'accès privilégié. Si vous n'êtes pas le destinataire de cet e-mail, merci de ne le communiquer à personne, d'en supprimer toutes les copies et pièces jointes et de me faire savoir qu'il est parvenu à un mauvais destinataire. Merci.

If you received this communication by mistake, please don't forward it to anyone else (it may contain confidential or privileged information), please erase all copies of it, including all attachments, and please let the sender know it went to the wrong person. Thanks.


-- 


Hélène Barrot
Communications and Public Affairs
Tel : +33 X XX XX

Portable: +33 XX XXX XX X
Google France XX XXXX XXXX

---------------------------



Cet email est peut-être confidentiel ou d'accès privilégié. Si vous n'êtes pas le destinataire de cet e-mail, merci de ne le communiquer à personne, d'en supprimer toutes les copies et pièces jointes et de me faire savoir qu'il est parvenu à un mauvais destinataire. Merci.

If you received this communication by mistake, please don't forward it to anyone else (it may contain confidential or privileged information), please erase all copies of it, including all attachments, and please let the sender know it went to the wrong person. Thanks.




-- 




--

Hélène Barrot
Communications and Public Affairs
Tel : +33 X XX XX 

Portable: +33 XX XXX XX X
Google France XX XXXX XXXX
---------------------------



Cet email est peut-être confidentiel ou d'accès privilégié. Si vous n'êtes pas le destinataire de cet e-mail, merci de ne le communiquer à personne, d'en supprimer toutes les copies et pièces jointes et de me faire savoir qu'il est parvenu à un mauvais destinataire. Merci.

If you received this communication by mistake, please don't forward it to anyone else (it may contain confidential or privileged information), please erase all copies of it, including all attachments, and please let the sender know it went to the wrong person. Thanks.