vendredi 4 novembre 2011

L’utilisation de Google par la police ou le fisc


Les polices et les administrations fiscales n’ont pas toujours besoin de commission rogatoire pour obtenir un « tuyau » de la part de Google. Elles peuvent aussi tout simplement se servir des informations que le moteur fournit gratuitement au grand public. Comme les photos aériennes disponibles sur Google Maps ou Google Earth. En 2008 alors qu’ils enquêtaient sur un réseau international de marijuana, des policiers suisses ont repéré, grâce à Google Earth, une zone de production dans le canton de Thurgovie[i].

Plus près de nous, le fisc français utiliserait la fonction « historique » de Google Earth pour faire la chasse aux piscines et autres extensions construites illégalement (ce qui permet  aux propriétaires de payer moins de taxes foncières et d’habitation : l’existence d’une piscine, par exemple, serait prise en compte par le fisc pour calculer la valeur locative des maisons concernées, valeur locative qui détermine en partie les taxes foncière et d'habitation afférentes à ces biens).


La fonction historique de Google Earth permet d’accéder à des clichés d’un même lieu, mais pris à des époques différentes : toute modification d’une construction apparaît immédiatement !


Si vous souhaitez faire flouter la façade de votre habitation sur Google Street View, rendez-vous ici :
http://double-numerique.net/2012/01/comment-faire-flouter-une-photo-de-sa.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire